^ Retour en haut

 

 

ACTUALITE

Compteur de visites

018579
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
La semaine dernière
Ce mois
Le mois dernier
Tous les jours
213
179
1851
14533
4394
7071
18579

Your IP: 107.20.120.65
2017-12-15 06:27

Question des parents

Aikido-c-quoi

Sur les forums des sports en début d’année ou lors de démonstrations, lorsque les parents viennent se renseigner, pour inscrire leur enfant, ils me demandent souvent : « C’est quoi l’Aïkido ? »

J’essaie de leur répondre, en quelques mots pour présenter les caractéristiques principales. J’ai répertorié ci-après les demandes les plus courantes et les exemples de réponses que j’y apporte.

« Qu’est-ce que c’est l’Aïkido ? »

C’est un art martial japonais, les techniques utilisent des mouvements ronds. En Aïkido on privilégie la souplesse plutôt que la force. Il n’y a pas d’opposition ni de rapport de force, il n’y a pas de compétitions.
Les chutes en Aïkido ne sont pas comme en Judo. On ne cherche pas à marquer un point en projetant son adversaire. En Aïkido on travaille avec un partenaire, c’est lui qui choisit de chuter pour retrouver son équilibre. La chute est ronde et se termine debout.
On travaille à main nues et aussi avec des armes : le sabre en bois bokken, le bâton qui s’appelle le jo et le couteau en bois le tanto.
On cherche à canaliser l’attaque pour la retourner contre celui qui a attaqué, sans apporter de force.
Votre enfant peut faire un cours d’essai gratuit…et vous aussi !

« Vous les prenez à partir de quel âge ? »

Je prends les enfants à partir de 5 ans.

Les enfants, une fois par semaine ont un cours réservé aux débutants pour bien travailler les techniques et dans les autres cours je prends les nouveaux et les anciens ensembles.
Ils travaillent par groupe de niveaux et les nouveaux peuvent voir les anciens travailler tout en pratiquant eux même.
Femmes, enfants et hommes peuvent pratiquer l’Aïkido à tout âge.
Les adultes peuvent travailler avec les enfants et inversement

Pour les cours adultes les anciens et les débutants travaillent ensemble.
Il y a des temps de travail en commun pour échanger son expérience et des temps de travail en groupes par niveaux.

« Comment se passe un cours ? »

Les enfants vont se mettre à genou en ligne
On salue   le mur d’honneur où il y a une photo de maître Ueshiba qui a créé l’Aïkido.
Le professeur et les élèves se saluent.

Il y a un temps de préparation que les enfants appellent souvent l’échauffement.
On prépare les articulations de tout le corps de la tête jusqu’aux doigts de pieds.
On apprend à marcher à genoux et à chuter …

Après, les enfants se remettent en ligne comme au début du cours
Je montre une technique. Si c’est la première fois, je la leur montre dans sa globalité puis je les fais travailler étapes par étapes.
Les premiers cours, on travaille des techniques qui se terminent par une immobilisation car les enfants ne sont pas encore à l’aise pour chuter.

« Pourquoi il n’y a pas de compétition ?
Mais il y a des grades comme au Judo ? »

Il n’y a pas de compétition, on parle de partenaire, pas d’adversaire. Le travail se fait ensemble. Ça apaise les jeunes un peu speed, ça leur apporte des règles, ça rassure les plus timides et les aide à prendre confiance en eux. On travaille la concentration, la respiration, …

Pour les grades, traditionnellement, en Aïkido on parle de Kyu ou Dan. La ceinture reste blanche jusqu’à la ceinture noire. Indépendamment du grade, l’enseignant permet le port du  Hakama (le grand pantalon) pour matérialiser l’avancement de l’élève dans sa compréhension, son respect et sa mise en pratique des principes fondamentaux de la discipline. Pour les enfants je matérialise le principe de progression avec des couleurs comme en judo. Comme ils ont des copains qui font du judo ou du Karate, ils voient aussi leur progression grâce à la couleur de leur ceinture.

« Comment ils passent leur ceinture s’il n’y a pas de compétition ? »

Pour chaque ceinture, les jeunes ont un programme à connaître. En début d’année je leur donne une feuille sur laquelle il est décrit, ils peuvent l’emporter car il y a un exemplaire dans le dojo. Ils peuvent voir au fur et à mesure des cours où ils en sont dans leur progression.

J’ai établi ces fiches en utilisant la grille de la « méthode nationale » faite par Tamura Sensei.

Pour passer un Kyu, je dis aux élèves que je tiendrai compte pour le « passage de ceinture » de critères suivants :

La connaissance des techniques, oui, mais elle n’est pas suffisante, il faut d’abord pouvoir cocher les premières cases de la fiche.

C’est l’occasion d’apprendre la vie dans le dojo l’histoire de l’Aïkido…

Tous ces points peuvent sembler évidents, mais c’est une façon de rappeler aux élèves que le travail de la technique n’est pas le seul objectif du travail proposé au cours de l’année.