^ Retour en haut
O Sensei Morihei Ueshiba Doshu Kishomaru Doshu Moriteru
O Sensei Morihei Ueshiba et kabuto
Sensei Tamura Nobuyoshi et O Sensei Morihei Ueshiba
Club Sportif Municipal Eaubonne aikido
Aikido tanto jo to

 

 

01 janvier ichi gatsu

JANVIER     いちがつ    Ichi gatsu        

*************************************************************************************

nouvel-an

Durant les premiers jours de la nouvelle année on souhaite une bonne année :

新年   明けまして  おめでとう ございます

しんねん あけまして  おめでとう  ございます

shinnen     akemashite       omedetô gozaimasu
Pour cette nouvelle année qui commence Félicitations

on peut ajouter :

今年 も  宜しく   願い  します

こと も よろしく おねがいします

Kotoshi   mo  yoroshiku        onegaishimasu
Cette année aussi merci d’avance pour votre soutien

On peut répondre :

こちらこそ
kochira koso

*************************************************************************************

7 Janvier 

Anniversaire de la naissance de Aritoshi Murashige 
( 7 janvier 1895 ,  24 mars 1964 )
 9ème Dan d'Aïkido  7ème Dan de Iaïdo
5ème Dan de Kendo  5ème Dan de Judo  3ème Dan de Bojutsu 

murashige-ryu-logo-1  murashige aritomo-1  murashige-ryu-logo-1
murashige-1
 une connaissance de Maître UESHIBA, Yukikazu SAKURAZAWA
(dit Georges OHSAWA) fondateur de la macrobiotique moderne,
le fait venir à Gand, en Belgique, en 1962. 

O Sensei lui délègue alors l’enseignement de l’Aïkido pour l’Europe. 
Il établit son dojo en septembre 1962 
et enseigne l’Aïkido à une poignée d’adeptes de la macrobiotique.
le 24 Mars 1964, au retour d'une démonstration à Liège,
il est victime d’un accident de voiture près de Louvain,
où il s'éteint à l’age de 69 ans.
Actuellement le 村重流合気道
( Murashige ryu Aïkido )
est enseigné par Michel Vanhomwegen 7ème  Dan 

 *****************************************************************************************************

11 janvier 

Kagami Biraki

Kagami

Le Kagami Biraki marque la fin des festivités du nouvel an (Shogatsu)

Evénement clé au japon, il se déroule dix jours après le nouvel an.

Kagami Biraki marque le commencement des choses
Cela signifie ouvrir le miroir

Lors de cette cérémonie, les participants échangent des mochi
(petits gateaux de riz ronds) appelés kagami moshi
et 
qui représentent le miroir dans lequel ils doivent se regarder
pour faire un point sur l'année écoulée.

Dans certains Dojo traditionnels Kagami Biraki
peut ressembler à un nettoyage de printemps autant matériel que spirituel.
Les Dojo sont nettoyés, repeints, arrangés, il peut aussi y avoir une cérémonie de purification.
Du sel est alors jeté dans le Dojo à titre de symbole de pureté, bonté et vertu,
il est ensuite balayé emportant avec lui toutes les impuretés matérielles et spirituelles du passé.

Le KAGAMI BIRAKI qui signifie "ouvrir le miroir"
est une cérémonie traditionnelle japonaise pour le nouvel an.
A l'origine c’était un des rites qui ponctuaient l'année dans les familles de bushi (guerriers)
et avait lieu le 20 janvier.
Les Samurai ouvraient le coffre qui renfermait les attributs
de leur appartenance à la classe des guerriers (armure, casque, armes) et ils les déployaient.
Mais le 20 janvier 1651 le shogun Tokugawa Iemitsu,
troisième de la lignée des Shogun Tokugawa décède.
On changea alors en 1652 la date de la cérémonie
pour qu’elle ne corresponde pas à l'anniversaire de sa mort.
On la fixa alors au 11 janvier, l'associant à un autre rite,
le KURA-BIRAKI. Le kura étant le grenier à riz,
il sagissait en fait de la reprise officielle du travail pour la nouvelle année.

Ainsi naissait la cérémonie du KAGAMI-BIRAKI 
qui symbolise le renouveau et la prise de position
ce qui peut s'apparenter à nos bonnes résolutions.

*************************************************************************************

le deuxième lundi de janvier

le second jour férié de l’année nippone, le deuxième lundi de janvier
est le jour où la société fête ses nouveaux “adultes” :
成人の日 (Seijin no hi), ou “jour de la majorité” !

seijin-no-hi
Le Seijin no hi est célébré pour congratuler et encourager
tous ceux qui ont atteint l’âge de la majorité (20 ans) au cours de l’année écoulée,
et ainsi aider ces jeunes gens à réaliser qu’ils sont devenus adultes aux yeux de la société.
Les festivités incluent des cérémonies officielles.
Les jeunes et leurs proches se réunissent pour écouter le discours des officiels et y recevoir des cadeaux. 
Ensuite, il est de coutume que les jeunes adultes se réunissent
et sortent jusque tard le soir pour aller boire et fêter leur nouveau “statut social”.

*************************************************************************************